Actualités‎ > ‎

Après où est passé le maître de cérémonie voici où est passé mon panneau ?.....

publié le 2 juil. 2018 à 04:12 par Villenoy Avenir
Amateurs de séries burlesques, de bandes dessinées, nous sommes désormais aptes à vous satisfaire pour cela il vous suffira de consulter régulièrement notre site. Après « où est passé le maître de cérémonie » qui a fait un tabac, à l’affiche cette semaine, nous vous proposons « Mais où est passé mon panneau ?» 

Le thème de ce nouvel épisode de notre vie communale au quotidien pourra paraître insipide, sans grand intérêt mais détrompez-vous comme nous allons nous efforcer de vous le démontrer  et c’est à déguster sans modération si nous osons l’écrire.

La chaîne  de la météorologie nationale nous avait prédit une semaine où le vent du Nord ne manquerait pas de se singulariser. Nous pouvons vous le certifier, il s’est particulièrement fait remarquer notamment rue de Lagny.

Figurez-vous, qu’un beau matin, le panneau de signalisation « STOP » qui avait depuis déjà bien des années pris racine sur le bord droit de la voie de desserte de la résidence de la Madeleine s’est trouvé réimplanté sur son côté opposé mais  rue de Lagny, une bourrasque sans aucun doute. 

Nous ne savons pas si ce sont les clameurs intempestives des riverains attachés à leur cher panneau qui a conduit à ce que « notre souffleur »  ayant pris acte de sa bévue, l’ait en catimini remis en son emplacement d’origine lui  qui n’avait rien demandé à personne. 

Après cette présentation, redevenons sérieux. Quelle idée saugrenue que d’implanter une signalisation de ce type sur une voie principale et de plus à la sortie d’une courbe ( à hauteur de l’Espérance/rue Clémenceau pour situer) il faut être une courge pour prôner une telle ineptie. Nous vous laissons tout le loisir d’imaginer le scénario catastrophe qui aurait pu s’en suivre.
Nous ne connaîtrons jamais le donneur d’ordre mais nous trouverons indécent que la bévue ne retombât sur le lampiste de service. Admettons que le et les agents aient pu commettre une erreur d’interprétation mais ils auraient alors poussé le bouchon à  matérialiser l’allégorie « RALENTIR » en lettres rouge sur fond noir rue de Lagny. L’idée ne nous traverse pas nos esprits une seule seconde. 

Mais où est passé le pilote de l’avion ?
Comments