Actualités‎ > ‎

Comment faire Compliqué quand on peut faire Simple ?

publié le 2 avr. 2015 à 22:44 par Villenoy Avenir
De nouvelles modalités ont été mises en place par la municipalité pour les inscriptions des enfants au centre de loisirs. Les parents doivent maintenant se connecter au portail famille chaque mois et indiquer le planning qu’ils prévoient pour leurs enfants.

Pour corser l’affaire, toute distorsion au planning annoncé non signalée 48 heures à l’avance, ne sera pas prise en compte et facturée comme si l’enfant était présent.

On peut comprendre et on le reconnaît que la municipalité a besoin de connaître les effectifs pour déterminer le besoin de personnel pour encadrer les enfants, mais n’aurait-il pas été plus simple de prendre les inscriptions à l’année, au trimestre, voire pour la période de 7 semaines entre chaque vacance scolaire, et de traiter les empêchements éventuels (maladie, possibilité de garde ponctuelle, etc ...) comme des cas particuliers, plutôt que de demander aux parents de recommencer chaque mois les inscriptions ?

Et que se passera-t-il si des familles oublient les dates d’inscription ? Pas de place pour leurs enfants pour le mois ?

Sans compter que ce portail n’est pas des plus simples d’utilisation et que nombre de parents en sont particulièrement mécontents.

Par ailleurs, est instituée une majoration de 5 € par enfant en cas de non-inscription dans les temps (avec un risque chaque mois, puisqu’il faut se réinscrire chaque mois). Pour une famille de 3 ou 4 enfants, ce sont 15 € ou 20 € de surcoût .... En finalité certaines familles, compte tenu du barème appliqué en fonction du quotient familial, auront plus de majoration que de coût d’inscription, on marche sur la tête !!!! 

Viennent se greffer, les pénalités liées à l’activité périscolaire si les enfants sont récupérés avec retard, toujours à raison de 5 € par enfant ...

Si nous tenons compte des frais d’inscription, de la majoration en cas de non-inscription et des pénalités découlant des retards liés aux transports et aux difficultés de la circulation la pilule devient alors difficile à avaler. Encore avons-nous pu faire adopter que ces pénalités ne soient effectives que pour les parents systématiquement en retard !

A croire que, à l’instar de ce qui se passe lorsqu’un ministre prend ses fonctions et qu’il se croit obligé de chambouler tout ce que son prédécesseur a mis en place, la nouvelle municipalité pense que pour marquer son empreinte il faille nécessairement faire autrement, quitte à faire compliqué quand on peut faire simple ......

Espérons qu’au-delà de toutes ces considérations, on ne perdra pas de vue l’intérêt des enfants et de leurs parents .....
Comments