Actualités‎ > ‎

Courrier de Michelle Desessard suite à son "éviction"

publié le 17 mars 2018 à 23:56 par Villenoy Avenir

Au dernier conseil municipal du 7 février, a été scellé le « sort » des deux « bannis », Michelle Desessard et Gilbert Lamotte.
Michelle Desessard a voulu mettre par écrit ce qu’elle ressent après tant d’années de bons et loyaux services. Elle nous autorise à publier son courrier sur notre site. Vous le trouverez ci-dessous. Nous nous sommes déjà exprimés sur « l’éviction » des deux « contestataires », et ne rajouteront pas de nouveau commentaire à cet écrit, mais nous n’en pensons pas moins et aurons bien sûr l’occasion d’y revenir.


       Quatre ans après … 

Il est temps de s’interroger  sur le bilan de ces dernières années.

C’est hélas, surtout, la fin d’une certaine conception d’une vie de la commune, celle que des Villenoyens  avaient  imaginée  préserver en 2014, que  Michel VENRIES  avait  PROMIS de préserver.

Hélas, les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent : certains engagés sur la  liste avec M. ont été trahis de cette façon dans leurs convictions, leurs attendus, leurs choix et  regrettent, certainement, d’avoir par la même occasion en quelque sorte trahi les administrés qui leur  avaient fait confiance par leur vote.

Il suffit de relire les diverses publications de cette  liste lors de la campagne électorale, il suffit de relire certaines  phrases c’est édifiant ! Quelques phrases sont  de vraies perles !!

« Je serai le garant d’une gestion transparente …. Tout en développant le dialogue nécessaire à toute démocratie »
« Nous nous engageons à visiter régulièrement les différents quartiers de la commune. Un élu référent identifié auquel vous pourrez vous adresser sera nommé par quartier » 
                                                                                               Signé : Michel Venries

Le collectif de citoyens qui s’était constitué pour soutenir M. Venries doit être   particulièrement déçu. Ils avaient écrit : 

- « Homme de dialogue, d’ouverture, à l’écoute des autres : adepte de la concertation la plus large avec tous les acteurs  de la vie communale : les autres élus, personnel communal … »
Quel dialogue ? Avec qui ? Quelle écoute ?  Quelle concertation : avec 2 ou 3 privilégiés (le directeur de cabinet et l’adjoint aux finances) ? Avec  le personnel communal   qui n’a pas le droit de demander un RV au Maire personnellement ?
- « Homme de terrain …, il n’hésitera pas à quitter son bureau pour aller au contact des administrés, apprécier les problèmes … » Les Villenoyens  se  demandent souvent « mais il est où, le Maire ? »
 
Pour le programme électoral, suite à un questionnaire  distribué  lors de la campagne :

   Les souhaits exprimés par les Villenoyens  étaient :
- arrêt des projets immobiliers  ( 87,1 % refusent le développement de nouveaux projets immobiliers)

Les  promesses :
- le coup d’arrêt à une urbanisation à outrance   :
  C’est la construction d’un groupe scolaire de 20 classes et d’un centre de loisirs à proximité des silos ? Les futurs élèves ne connaîtront pas le magnifique terrain de jeux qu’est le parc de Brassens. Mais qu’importe pour nos édiles, du moment que l’argent rentre dans les caisses …
 A-t-on étudié un autre projet ? Non 
 Qu’adviendra-t-il des écoles existantes et de Brassens ? A cette question précise, pas de réponse claire et nette,  des constructions d’immeubles qui ont été évoquées mais bien sûr sans le dire explicitement. C’est une constante dans ce conseil municipal, rien n’est dit, tout est suggéré. 

- information et écoute des administrés : 76% jugent utiles les réunions de quartiers 

Les  promesses :   
     - ouvrir les commissions municipales 
     - visite et réunions de quartiers 
    - élu référent et identifié de quartier 
    - avant travaux importants : concertation et enquête de proximité
Et :
     - Permanence du Maire avec ou sans RDV
     - Disponibilité et implication des élus  (c’est vrai que leur nombre n’était pas précisé : 3 ou 4 ?)
      - Visite régulière du Maire dans les quartiers 

RIEN DE TOUT CELA et pourtant :
C’était  LE  PROGRAMME  proposé par M. Venries !
  
N’oublions pas les écoles  qui depuis de nombreuses  années étaient le fer de lance de Villenoy, qui  étaient une  priorité où une relation de confiance avait donné lieu à des projets et des réalisations enviés par les communes aux alentours. Hélas, cette école qui ne compte plus si ce n’est en terme comptable  et tant pis pour les enseignants qui, on le sait, ne pensent qu’aux vacances et sont des empêcheurs de tourner en rond. D’ailleurs Mme Zarjevski, adjointe à l’enfance jeunesse qui s’implique beaucoup dans toutes les manifestations (sic) a bien dit lors du dernier Conseil Municipal  qu’il n’y avait pas de problèmes, que des ragots …
   
Pour mémoire :

- 1 seule classe pour le théâtre scolaire (contre 4, 5 les années passées)                                                          
        - Aucune nouvelle de la classe de neige qui vient de rentrer (contre des photos, textes etc sur le site de la Mairie les autres années)              - Des restrictions mesquines sur  le  papier utilisé dans les classes ,des exigences de communication de  projets pédagogiques ( la pédagogie est du ressort de l’éducation , à mon sens )
-        Aucun enseignant (hormis les directeurs) aux vœux du Maire                                                                        
-        Suppression du repas convivial qui se faisait en début d’année scolaire  avec les élus (en raison du refus de participation des profs)   
Etc…etc….etc….. des ragots, on vous dit !!      
                                                                                                                               
      En résumé, la relation de confiance (décidément ce mot revient beaucoup) entre la Mairie et l’Ecole est rompue.

MAIS SILENCE DANS LES RANGS : TOUT VA BIEN !! …..

QUE RESTE-T-IL  DE CES 4 ANS ?
    * des élus qui se congratulent entre eux de leurs «  résultats, »
    *  du personnel qui est en souffrance  sauf bien sûr les directeurs de pôle qui  s’octroient des  avantages sans état d’âme
      * et un Maire qui ne contrôle plus rien mais qui reste persuadé du contraire.

M. Venries a fait son choix. Malheureusement  il ne voit pas la désaffection de nombreux Villenoyens à son égard  quand ce n’est pas de la colère voire du mépris.

Le Villenoy d’avant est bien mort, c’est dans l’air du temps et surtout dans la tête de ceux  actuellement chargés de l’administration de la commune. Ce n’est  pas  le choix des jeunes qui sont revenus vivre à Villenoy et qui espéraient retrouver la convivialité, le partage, bref une certaine joie de vivre et d’enthousiasme  qui caractérisaient notre village.

Nous croyons  que 2020 apportera bien des surprises et  nous pensons que la future équipe municipale sera une VRAIE EQUIPE  QUI DIRIGERA VERITABLEMENT LA COMMUNE  POUR LE BIEN DE TOUS  ET QUI RESPECTERA SES ENGAGEMENTS 

Michelle Desessard

Comments