Actualités‎ > ‎

La Nantaise sous les eaux !

publié le 12 août 2016 à 07:09 par Villenoy Avenir

Après avoir consacré deux articles sur l’eau depuis la délégation de gestion confiée à un nouveau prestataire, la Nantaise des Eaux, "L’eau gratuite à Villenoy ?" et "L’eau (encore) gratuite à Villenoy ?" et avoir interpelé la mairie, nous pensions que tout serait rentré dans l’ordre et ne pas avoir à revenir sur ce sujet.

Erreur, « grave » erreur, nous battons notre coulpe, rien n’est réglé et les Villenoyens n’en finissent pas de nous faire part de leur mécontentement.

Rappelons, l’arlésienne de la première facturation dévolue à la Nantaise des Eaux au travers de laquelle nous avions déjà pu percevoir une structuration défaillante. Les foyers les plus fragiles s’en souviennent tant la note était salée.

Mais aussi que penser des ratés sur les prélèvements pour ceux ayant opté pour ce mode de paiement, abrupto cessés, puis remis en vigueur après un « certain » temps, et à nouveau subrepticement interrompus, allez savoir pourquoi ?

Que dire de la nouvelle facture toujours en souffrance  après la relève des compteurs des mois de mai et juin derniers. Sans parler des prélèvements toujours non opérationnels, même lorsque les abonnés ont demandé qu’ils soient repris.

Bref, n’en jetez plus, la cour est pleine. Quant aux relations avec le prestataire pour avoir des informations et des explications, c’est à un vrai parcours du combattant ou, au choix, un vrai chemin de croix que vous vous livrerez si vous faîtes l’essai :

  •  Courriers ne faisant pas avancer le schmilblick
  • Des temps d’attente interminables lorsque vous vous aventurez à joindre le standard téléphonique,
  • Un site qui vous mène en bateau si vous préférez oser cette voie censée plus rapide.

Comme nous le dit un de nos lecteurs avec humour, mais surtout avec le sarcasme du désespoir, ce n’est plus la Nantaise des Eaux, mais « la Nantaise sous les Eaux » !

De quoi nous faire regretter encore davantage que la mairie ait fait le choix de la délégation de pouvoir, alors que les deux employées qui ont successivement occupé le poste à la mairie et l’adjointe en charge de ce secteur se sont tant investies pour remettre les choses en place et assurer un service de qualité.

Nous avions pourtant déjà été échaudés une première fois après une expérience peu concluante et découlant d’une prestation défaillante, c’est le moins qu’on puisse dire,  alors dévolue à un autre délégataire.

La question se pose sérieusement, à notre sens, de savoir s’il ne serait pas préférable de revenir à la gestion directe de l’eau. Pour le moins, il est du rôle et du devoir de la mairie de faire le nécessaire pour que les prestations de la Nantaise des Eaux soient, sans délai, exemptes de tout reproche et conformes à ce que peuvent en attendre tant les abonnés que les élus municipaux. 

Comments