Actualités‎ > ‎

Le Massacre des Innocents

publié le 2 août 2016 à 22:01 par Villenoy Avenir

Avouons-le, avec la multiplication des attentats, comme tout un chacun, nous craignions que l’Euro soit « l’occasion » pour ces fous de Daesh ou autre organisation du même genre de frapper un grand coup.

Aussi, c’est avec soulagement, et malgré la désillusion de la finale perdue face à nos amis portugais, que nous avons vu la compétition se terminer sans autre dommage que les débordements de pseudos supporters.

Mais patatras, au soir du 14 juillet, symbole de la liberté à la française, du siècle des lumières et des philosophes, voilà qu’un fou furieux, armé d’un 19 tonnes (c’est bien comme d’une arme qu’il s’est servi de son camion), a délibérément zigzagué sur la fameuse Promenade des Anglais mondialement réputée, comme dans un jeu de quilles pour être sûr de faire le maximum de victimes.

Quelle haine peut habiter un individu pour foncer ainsi sur une foule d’hommes, de femmes, d’enfants, qui n’y sont pour rien, qui n’en peuvent plus, au nom d’une idéologie sans foi et sans loi ? Qui n’ont eu que le seul tort de vouloir faire la fête en ce jour de fête nationale et d’aller voir le feu d’artifice en bord de mer. Un tel carnage n’a pas de nom et laisse désemparé chacun d’entre nous.

Vivre, continuer de vivre, garder intactes nos valeurs humaines de  liberté et de respect de l’autre, nous n’avons pas d’autre choix possible. Après Charlie,  le 13 novembre,  Nice pour ne parler que de ce qui nous a le plus fortement frappé car cela se passe sur notre territoire, rien ne sera jamais plus comme avant.

Dans ces circonstances bouleversantes, les polémiques politiciennes se sont faites jour alors même que toutes les victimes (85 morts et plus de 200 blessés) n’avaient même pas encore été évacuées. Mal venues, déplacées, et pour tout dire, totalement indécentes et irrespectueuses envers les victimes et leurs proches touchés de plein fouet. Ces interventions déshonorent ceux qui n’ont pas hésité à s’emparer de ce drame parce que des élections se profilent dans un futur proche. Honte à eux !

Que faire pour éviter qu’à l’avenir de tels malheurs ne se reproduisent? Mettre un policier derrière chacun d’entre nous ? Interdire toute liberté individuelle ? Fermer les frontières pour que plus personne ne puisse ni entrer ni sortir de notre pays ? Instaurer la loi martiale à perpétuité ? Appliquer de telles mesures reviendrait à mettre en place un régime totalitaire que nous ne saurions cautionner et dont ne veulent pas très clairement les Français.

C’est une gageure que de prétendre que plus jamais de tels attentats ne pourront se répéter. Si d’aucuns n’en avaient pas conscience, le lâche assassinat de Saint-Etienne-du-Rouvray, mais aussi ceux commis en Allemagne, sont là pour nous en convaincre.

Car, s’il est possible de gagner, regagner, des territoires contre l’état islamique, il est moins aisé d’éradiquer définitivement une idéologie dévastatrice, qui voit aujourd’hui, non seulement des organisations terroristes perpétrer de tels crimes, mais aussi des « loups » isolés faire de la surenchère à la plus grande joie de Daesh et consorts, trop contents d’en revendiquer la paternité.

Mais, quels que soient les dangers, le plus grand serait qu’on laisse cette idéologie croître et embellir et imposer progressivement son diktat à l’humanité entière. Pour un jour, peut-être, finir par la terrasser.

Comments