Actualités‎ > ‎

LE MEPRIS, ÇA CONTINUE !

publié le 31 mai 2018 à 21:57 par Villenoy Avenir

Nous vous précisons que le texte reproduit ci-dessous a été rédigé en commun avec nos amis du groupe d’opposition « Ethique et Liberté d’expression », qui nous ont donné leur accord pour la mise en ligne sur notre site.

Récemment, le Personnel communal, lassé d’être considéré pour moins que rien et pour être enfin entendu, a fini par cesser le travail le jeudi 3 mai 2018 et lancer une grève d’avertissement au cri de « Le mépris, ça suffit !».

Nous vous invitons à vous reporter à notre article justement intitulé "Le mépris, ça suffit ! »  publié sur notre site au début du mois de mai, pour connaître les raisons de cette colère.

Si naïvement nous pouvions croire que le Maire et son staff allaient prendre conscience du problème qu’ils ont eux-mêmes créé, force est aujourd’hui de déchanter.

En effet, il est porté à notre connaissance un long courrier du maire aux employés communaux, dans lequel il réfute toutes les critiques émises et s’enferme dans sa tour d’ivoire. Preuve qu’il perd totalement la boussole, incapable de s’interroger sur son action, incapable de se remettre en question. A l’image d’un certain Président, le chef c’est lui, et comme tout chef qui se respecte, c’est lui qui détient la vérité ….

Pire, dans son courrier, il fait montre d’un mépris sans nom, ce que traduisent parfaitement l’utilisation du « je » et de termes dignes d’un autre âge, tels que le verbe « octroyer  »…

Notre maire, sans état d’âme, revêt son habit de patron paternaliste du 19ème siècle et tout à la fois de patron investi du pouvoir divin, il se prend pour un nouveau Roi soleil ….

Etant enseignant de formation, on ne fera croire à personne qu’il ne connaît pas le sens des mots. Ceux qu’il emploie ne doivent rien au hasard, ils veulent dire ce qu’ils disent, savoir tout le mépris qu’il a pour le (petit) personnel communal. Bref, il signe et il persiste, loin de jouer l’apaisement, il remet une couche sur les plaies qu’il a ouvertes.

Le facteur humain lui est totalement étranger, il revient une fois encore sur son obsession, celle de la manipulation. Bien sûr les manipulateurs ce sont les groupes d’opposition ! Non, Monsieur le Maire, l’opposition n’est pour rien dans le mal-être des personnels communaux, oui, Monsieur le Maire, le personnel est adulte et assez grand pour se prendre en mains tout seul, c’est lui faire injure que de l’accuser de se faire manipuler !

Au passage, et puisque nous faisions allusion à son passé d’enseignant, relevons que le courrier qu’il a signé, est émaillé de grosses fautes d’accord, ce qui fait assurément tâche pour quelqu’un issu du corps enseignant ….

Au final, il « convoque » le personnel par le biais de trois représentants à une réunion qu’il faut bien qualifier de confrontation, quand bien même il utilise le mot de concertation. Pouvons-nous encore espérer qu’il s’y présentera avec un autre état d’esprit que celui de régler des « comptes », lui qui, à l’évidence, a peu goûté d’être contesté par le mouvement du personnel, qu’il se complaît d’ailleurs à minimiser, toujours le mépris qu’il affiche sans même s’en rendre compte, dans sa façon de diriger la mairie ?

Certes, nous sommes conscients qu’il faut une bonne dose de philosophie et une confiance inébranlable en la méthode Coué, mais nous voulons encore y croire ….

VILLENOY, EN MARCHE VERS SON AVENIR, www.villenoy2020.fr

Comments