Actualités‎ > ‎

Le Personnel frappé par un virus

publié le 14 avr. 2018 à 23:18 par Villenoy Avenir   [ mis à jour : 17 avr. 2018 à 22:21 ]

Nous tenons à faire savoir à nos lectrices et à nos lecteurs que l’ensemble des groupes d’opposition s’associe à l’article ci-après que nous publions sur notre site.

C’est avec beaucoup d’inquiétude que nous avons eu connaissance qu’un mal jusqu’alors inconnu sur notre commune frappait, et ceci depuis déjà de longs mois, nos agents communaux, à savoir la déprime. Les mauvaises langues ne manqueront pas d’en sourire voire même d’user de propos malveillants car c’est bien connu « tous des faignants » ces fonctionnaires.

Pour notre part, cette situation ne peut que nous interpeller, car si  les arrêts maladie ne manquent pas d’exaspérer leur hiérarchie, un nouveau vecteur apparaît dans le paysage des services,  le changement de « pâturage » : la mutation.

Ce  phénomène n’est pas lié à un ou deux cas isolés, il touche tous les secteurs stratégiques, des exécutants aux cadres, et va crescendo depuis ce début d’année. Pourquoi cette léthargie ambiante conduisant à l’échappatoire ? Le manque de considération, la pression ambiante supportée, la mise en place du RIFSEEP, les privilèges accordés à quelques éléments proches du pouvoir en sont sans conteste les fossoyeurs. 

Comment peut-on avoir du cœur à l’ouvrage dans de telles conditions ? Visiblement, leur patron, qui découvre bien tardivement le management, n’a jusqu’alors pas pris conscience du mal qui ronge son personnel. A l’inverse, des mesures dévastatrices, de rétorsion, sont dictées par son bras droit et entérinées par lui-même, telles que les mises sur la touche ou au placard pour les plus réfractaires aux ordres. Alors ne nous étonnons pas que l’arrivée du printemps pousse certains d’entre eux à aller vers d’autres cieux plus cléments …..  

Le maire ne manquera pas de nous renvoyer, une fois de plus, à nos chères études, prétextant que les élus de la « minorité », car tel est désormais le qualificatif employé  à notre encontre, n’ont pas à s’ingérer dans la gestion du personnel. Nous ne pouvons que lui rétorquer que les menaces ou tout autre arsenal d’intimidation ne pourront nous bâillonner et que nous ne manquerons aucune occasion pour le lui démontrer. 

Nous avons une perception bien différente en matière de communication et d’information à la population. Il nous paraît primordial que les dysfonctionnements, les manquements aux règles établies puissent être portés à la connaissance de nos administrés, n’en déplaise à l’équipe municipale !

Comments