Actualités‎ > ‎

Modification du P.L.U.

publié le 8 sept. 2016 à 01:15 par Villenoy Avenir

La lettre du Maire de septembre 2016 vous informe que la mairie a décidé de procéder à une modification du plan local d’urbanisme (P.L.U.), et que dans ces conditions, conformément à la loi, une enquête publique est ouverte, qui se déroulera du 8 septembre au 7 octobre.

De quoi s’agit-il ? Le PLU, qui a remplacé le POS (plan d’occupation des sols) est un document obligatoire qui régit les règles d’urbanisme et de constructibilité sur notre commune.

Le PLU actuel a été élaboré à la fin du mandat précédent en liaison avec un bureau d’études et en concertation avec les habitants. Il a été voté à l’unanimité.

Sur Villenoy, il existe quatre grandes zones d’urbanisme, cohérentes et bien figées pour l’instant :

1)      Les zones agricoles et les zones naturelles. Les emprises foncières sont inconstructibles et protégées de plus par les règlements départementaux et régionaux,

2)      Les zones dites économiques, désormais regroupées, l’une en centre-ville avec la zone artisanale et la zone de l’Union commerciale, l’autre à l’extérieur de la zone urbaine (PAPM). Pour rappel, les ZAC Coraï et Sadi Carnot avaient permis de transformer des espaces industriels enclavés en espaces urbains d’habitation.

3)      Les zones d’équipements publics. Ces espaces, tels l’ancien site de la sucrerie, maison des cérémonies incluse, le parc Brassens, le stade et les terrains adjacents, mais aussi les anciennes écuries, les services techniques, la nouvelle mairie et le parking, l’ancienne mairie et la salle des fêtes, la Boucotière, sont strictement réservés à des équipements publics et ne sont donc pas constructibles.

Parallèlement, une zone verte (coulée verte) englobe le parc de la mairie et tous les fonds de parcelles jusqu'au CAT inclus (tout le long des voies de la SNCF). Une autre zone verte se situe au bout de la rue des vignes jusqu'à la rue de Chauconin.

4)      Les zones urbanisées, UA et UB, centre-ville et zones pavillonnaires, dont les limites et les règles de constructibilité sont figées. La différence entre les deux est la hauteur de construction et le coefficient au sol. Sans réviser totalement le PLU, les possibilités de créer des logements sont peu importantes. Llorsque nous nous sommes présentés en 2014, nous nous étions engagés à ce qu’il n’y ait pas de révision de notre part.

Alors, pourquoi une révision aujourd’hui ? Alors que nombres d’élus d’aujourd’hui ont approuvé et voté le PLU ? Pour quoi faire ? Y a-t-il des projets de construction dans les cartons, et lesquels ? Etonnant, d’autant plus que la liste Venries serinait à qui voulait l’entendre que nos projets (maison de retraite, reconstruction du centre Brassens, réimplantation des terrains de football et de ses aménagements, implantation d’un collège sur notre territoire), pourtant financés sans hausse de la fiscalité locale (cf notre article "Recyclage des terres BTP polluées") étaient « pharaoniques »?

Inutile d’être grand clerc pour deviner que la révision du PLU a pour objet de vendre des biens et/ou de faire des constructions, en modifiant la zone EP (espaces publics, ou zone d’équipements), ce qui rendra constructibles les espaces visés.

Dans le cadre de l’enquête, les dossiers sont tenus à la disposition du public en mairie, aux heures d’ouverture. Nous vous invitons vivement à vous y rendre, en prendre connaissance et faire vos remarques. Vous pouvez aussi consulter les documents en vous rendant sur le site de la mairie.

N’oubliez pas par ailleurs que des permanences seront tenues par le commissaire enquêteur en quatre occasions, jeudi 8 septembre, mercredi 21 septembre, samedi 1er octobre et vendredi 7 octobre, en matinée (sauf pour le 21 septembre où ce sera en après-midi). N’hésitez pas à vous y rendre afin de recueillir le maximum d’informations.

La modification du PLU n’est pas une opération banale. Il est important que chaque Villenoyen et chaque Villenoyenne s’informe des tenants et des aboutissants et fasse savoir son opinion.
Comments