Actualités‎ > ‎

Quand le Maire se croit encore à l’école

publié le 26 févr. 2016 à 23:03 par Villenoy Avenir
Mercredi 10 février à 20 H 00 s’est tenue à l’hôtel de ville la séance du Conseil Municipal avec principalement à l’ordre du jour le débat d’orientation budgétaire 2016.

Comme il se doit, l’équipe de la majorité a eu la primeur de présenter le bilan financier de l’année passée pour finir par les réalisations à venir. Il ne fait aucun doute que nous traversons une période très délicate avec les baisses des dotations de l’Etat, du Conseil Départemental et les hausses des taxes locales et intercommunales qui se profilent à l’horizon.

Les deux groupes d’opposition ont de leur côté présenté leur feuille de route, l’une plus technique, plus académique avec pour seul objectif de mettre en lumière un budget de fonctionnement notamment des charges de personnel en perpétuelle augmentation le tout sous une formulation jugée plus conventionnelle et surtout moins dérangeante. Monsieur Le Maire s’est délecté en soulignant la qualité rédactionnelle de l’un et la médiocrité de l’autre, le nôtre.

Bref, se croyant encore au temps de sa jeunesse où il exerçait le métier de maître d’école, il distribue les bons et les mauvais points. Sauf qu’en l’espèce, il est tout sauf un maître, et que sa « distribution » est le seul fait du prince, en vertu non de critères objectifs, mais selon qu’on est jugé suffisamment conciliant ou non avec lui ……

Nous reconnaissons très humblement que notre style provocateur a pu en agacer plus d’un, mais c’était le but recherché. La partition musicale de notre collègue était plus lyrique alors que la nôtre était plus de notre temps, plus Rolling Stones que Mozart. Mais aussi qu’y-a-t-il de plus de dérangeant que de se voir tel que nous sommes dans une glace.

Pour notre part, notre introduction n’a pas été sans mettre le feu aux poudres puisqu’elle remettait sur le devant de la scène certaines pages de notre histoire commune comme ce fut le cas 13 ans pour certains et 6 pour les derniers arrivés de l’ère de Roger PAOLETTI. Nous n’avions pas bien entendu mis de côté ce qui fut fait depuis bien trop longtemps, l’héritage calamiteux que nous avait légué son prédécesseur. L’effet désastreux et dévastateur de la « baleine blanche » ne nous a pas seulement laissé un goût amer, il a surtout marqué au fer rouge et plombé pour près d’une vingtaine d’années les finances de la commune.

Nous avons procédé à l’analyse des chapitres proposés par le groupe majoritaire au cours de laquelle nous exposions nos  désaccords, nos remarques pas toujours très bien ressenties, eh oui, ça secoue parfois, mais aussi nos suggestions. Nous n’allons pas vous rappeler les principes même du jeu démocratique, le jeu du bisounours n’y a pas cours. Profitons toutefois pour remercier Monsieur Le Maire d’avoir inscrit à son programme des réalisations l’achat de cinq défibrillateurs et des éléments complémentaires au columbarium que nous lui avions soumis.

Les deux groupes d’opposition se sont vu proposer de formuler des propositions pouvant conduire à réduire nos dépenses et trouver des pistes pour dénicher 450 000 Euros nécessaires pour mener à bien leurs objectifs.

Nous pouvons consentir que le montage d’un budget sans subvention, sans autres ressources extérieures ne devienne un exercice des plus périlleux. Sachez Monsieur Le Maire que nous sommes les uns comme les autres sensibles à ce que Villenoy ne reste pas le dernier de la classe du bassin meldois c’est aussi notre souhait.

Mais, n’ayant pas les rênes de l’attelage, nous trouvons curieux que vous fassiez appel aux groupes d’opposition quand vous êtes en difficulté pour boucler votre budget, alors que le reste du temps, vous les considérez au mieux pour des empêcheurs de tourner en rond, au pire pour quantité négligeable !
Comments