Actualités‎ > ‎

Quel Endettement ?

publié le 12 févr. 2015 à 23:36 par Villenoy Avenir

A l’occasion du débat d’orientation sur le budget à l’ordre du jour du conseil municipal du 28 janvier 2015, la majorité municipale a annoncé qu’elle augmenterait les impôts communaux, alors que, sans surprise, elle ne prévoit aucun investissement d’avenir, les seuls travaux d’importance qu’elle prévoit étant des travaux de voiries classiques que toute municipalité normale inscrit à son budget dans le cadre d’un programme pluriannuel.

Elle campe sur son credo de toujours : elle aurait hérité d’une situation financière détériorée. 

Quelle situation ? Par quel coup de baguette magique, en l’occurrence cauchemardesque, la situation que le contrôle des finances publiques qualifiait encore de saine à la veille des élections municipales serait-elle devenue « catastrophique » par le seul fait qu’une élection se soit déroulée ?

Un simple petit rappel va rafraîchir la mémoire de notre maire : en l'an 2000 (avec devinez qui, Michel Venries, pour responsable des finances), l'endettement de la commune était de 987 € par habitant (alors que les communes comparables à la nôtre connaissaient un endettement de 825 € par habitant). Cela représentait 142 % des recettes de fonctionnement (93% pour la moyenne des communes comparables). Enfin, l'annuité de la dette était de 144 € par habitant. Bref, et pour résumer, nous étions en état de quasi défaut de paiement.

Depuis 2000, et l'arrivée de la nouvelle équipe autour de Roger Paoletti et le remplacement de Michel Venries à la tête des finances, comment les choses ont elles évolué ? (les chiffres qui suivent sont ceux d’avant les élections 2014, validés par les instances de contrôle)

L'endettement est passé de 987 € à 584 € par habitant (moins 40% !!!!!), dans le même temps où la commune s'est engagée dans un programme d'investissement ambitieux lui ayant permis notamment de diriger la reconversion du site de la sucrerie au lieu de le laisser à l'appétit des promoteurs, avec tout ce que cela aurait impliqué en terme d'urbanisation pour ne pas dire de sururbanisation.

A titre indicatif, il est de 800 € par habitant pour la moyenne des communes comparables à Villenoy. La dette totale ne représente plus que 65% des recettes de fonctionnement et l'annuité de la dette a fondu de 51% pour passer de 142 à 69 € par habitant.

Bref, désormais, l'impôt des Villenoyens ne sert pas seulement à rembourser les emprunts contractés. Il finance les investissements, qui sont l'avenir de la commune, et cela dans le cadre d'une fiscalité ayant très favorablement évolué. 

Que la municipalité en place cesse donc ses jérémiades et qu’elle s’attelle aux responsabilités que lui ont confiées les Villenoyens en mars dernier. Nous sommes effarés de constater qu’elle n’a eu de cesse de pleurer sur des problèmes de trésorerie, alors qu’elle était incapable simplement d’activer la recette liée à la vente des terrains pour le programme de Villanova ! Il a fallu que ce soit nous qui lui « soufflions » le mode d’emploi pour récupérer cet argent qui dormait gentiment dans son coin, alors que le maire en personne était particulièrement bien placé pour le savoir puisqu’il est co-gérant de la SPL !

Comme nous, refusez la hausse des impôts que vous prépare la majorité municipale ! Certes, la dotation de l’Etat allant en diminuant va affecter les recettes des communes (à l’heure actuelle nul ne sait dans quelle ampleur), mais tout est une question de mesure. A Villenoy, avec la hausse prévue sur le foncier non bâti par exemple, il va bientôt être cher de posséder un « caillou » ! 

Non à la hausse des impôts que la majorité municipale vous prépare, qui n’a pas de fondement !
Comments