Actualités‎ > ‎

UN SILENCE « ASSOURDISSANT » !

publié le 1 juin 2018 à 23:47 par Villenoy Avenir

Nous tenons à faire savoir à nos lectrices et à nos lecteurs que cet article, suite d’une démarche commune des élus des trois groupes d’opposition, « Ensemble pour Villenoy », « Villenoy en marche vers son avenir » et « Ethique et Liberté d’expression », est évidemment cosigné par nos trois groupes.

Le vendredi 25 mai a eu lieu l’inauguration de la salle 1871 après travaux de rénovation. A cette manifestation étaient invités la préfète de Seine-et-Marne et le nouveau Président du département.

Une occasion inespérée d’avoir en face de nous les interlocuteurs qui pèsent dans le dossier Terzéo, notamment la préfète qui, en dernier ressort, donnera son feu vert ou mettra au contraire un carton rouge.

Le conseil municipal ayant émis un avis défavorable à l’unanimité contre le projet Terzéo, les élus des groupes d’opposition ont tout naturellement proposé dans les jours précédant la venue de la préfète que le maire lui remette au nom du conseil dans son ensemble le dossier constitué par l’association M.A.R.N.E. (rappelons-le, émanation du collectif du pays de Meaux).

Pour toute réponse, nous avons eu droit à un silence « assourdissant ». Il n’y a pas eu le moindre conseiller du groupe majoritaire pour daigner répondre, et surtout pas le premier d’entre eux, le maire !

Bas les masques ! Si besoin était, voilà l’illustration de « l’engagement » de la municipalité et de son « investissement » contre un projet qui avait été retoqué  sur requête du maire himself !

Le jour où il a proposé cette délibération, un peu « aidé » par le travail de décortication des documents fait par les associations et par l’hostilité de la population, il a dû manger son « chapeau », tant il apparaît de plus en plus évident qu’il était si peu convaincu. Pour ne pas dire qu’il en avait gros sur la patate de devoir se résigner à proposer qu’il soit donné un avis défavorable, alors que dans son for intérieur ……

D’ailleurs, après le vote du conseil municipal, cela ne l’a pas empêché de donner pour instruction aux services techniques de décoller les affiches anti-Terzéo au motif qu’il s’agissait d’affichage « sauvage » ….

Pour sûr, il s’est plus empressé à mettre des bâtons dans les roues de celles et ceux qui se battent bec et ongles contre le projet Terzéo qu’à saisir la venue de la préfète pour lui remettre un dossier qui peut faire pencher la balance.

A chacun son sens du « devoir », il ne doit sans doute pas se poser des cas de conscience sur ses contradictions et son double-jeu ….

Rappelons que les 15 communes consultées se sont toutes prononcées contre le projet Terzéo dont les conséquences impacteraient plus largement l’ensemble du pays meldois et du pays créçois, au-delà de Villenoy et d’Isles-les-Villenoy où se situe le site,

Dans ces communes, on ne fait pas retirer les affiches des comités anti-Terzéo, au contraire, certaines d’entre elles arborent sur le fronton de leur mairie et/ou sur les lieux de passage stratégiques une banderole « Non à Terzéo » !

Pour la petite histoire, la préfète n’est finalement pas venue à l’inauguration de la salle 1871, elle a été représentée par le Sous-préfet de Meaux. De même le nouveau Président du département s’est fait représenter par un de ses conseillers.

N’empêche, au nom des élus des groupes d’opposition et de l’association M.A.R.N.E, nous avons pu leur remettre le dossier que nous avions préparé, et discuté avec eux. Ils nous ont remerciés et se sont engagés à transmettre le document à qui de droit, non sans l’avoir lu eux-mêmes au préalable.

Une démarche auprès des décideurs qu’il nous serait apparu inconcevable de ne pas faire, alors que la décision va intervenir dans les 15 jours. Mais qui a dû apparaître sans importance pour notre maire, puisqu’il ne lui est pas venu à l’esprit de la faire, et même de s’y joindre, lorsque nous la lui avons proposé. Il a raté l’occasion de faire passer un message auprès des autorités : c’est tout Villenoy qui demande à la préfète de dire non à Terzéo !

A chacun de juger !

Nous ne saurions prendre congé sans vous rappeler la marche organisée le samedi 16 juin 2018 (attention, notez bien que, programmée initialement le dimanche 17 juin, elle a été avancée au samedi 16 juin), par l’association M.A.R.N.E.

Soyez nombreux à venir, en famille, avec les voisins et les amis, à cette marche pour une bonne cause, qui se fait symboliquement le jour où s’achève l’instruction du dossier. Rendez-vous à 10 H 00 aux anciens Moulins de Paris. Nous longerons les berges du canal jusqu’au pont de la Madeleine, à partir duquel, via la rue de Lagny nous irons jusqu’au calvaire (sic) pour un moment de convivialité.

Peut-être que, suite à une prise de conscience tardive (mais mieux vaut tard que jamais), le maire fera l’information de cette marche sur les panneaux lumineux de la commune … Peut-être même que, ceint de son écharpe tricolore et entouré de tout son staff, il sera à nos côtés dans ce défilé …..

CONTRE le PROJET TERZEO, FAISONS TOUS ENSEMBLE la MARCHE ORGANISEE par l’ASSOCIATION M.A.R.NE.

SAMEDI 16 JUIN 2018

Comments