Actualités‎ > ‎

VOUS AVEZ DIT ENGAGEMENT ?

publié le 23 déc. 2017 à 00:16 par Villenoy Avenir
Par lettre du 18 décembre 2017 adressée à la société Terzéo, avec copie aux maires de Villenoy et d’Isles-les-Villenoy, la préfète de Seine-et-Marne annonce que la période d’instruction est prorogée de 6 mois.

Prolongation faisant suite à celle obtenue après l’enquête publique ouverte en fin d’année 2016, découlant de la forte mobilisation des associations, de la population, et après l’avis défavorable de l’ensemble des communes du pays de Meaux impactées, comme celui du pays créçois.

Peut-être pas encore la victoire « finale », mais la preuve que le dossier n’est pas simple. Que  les oppositions s’appuient sur de vrais arguments, pas de simples élucubrations. Et que les détracteurs font valoir de vraies questions étayées par des études de très grande qualité soulevant des aspects techniques incontestables et incontestés.

Engagés dès l’origine dans le camp de celles et ceux qui ne veulent pas que les anciens bassins de la sucrerie, fortement pollués par l’activité précédente, ne soient l’occasion d’une nouvelle pollution s’ajoutant à l’existante, nous nous réjouissons de cette décision.

Cela dépendra évidemment de notre capacité à tous, habitants, associations, politiques, communes, de continuer et de renforcer notre détermination jusqu’à ce que l’Etat, au travers de son représentant à la Préfecture, finisse par reconnaître le bien fondé de notre opposition à ce projet.

Espérons que ce report aboutisse au retrait pur et simple de ce projet autour duquel nous nous sommes mobilisés.

Force est de dire que, pour l’instant, nous ne retrouvons pas dans notre municipalité un investissement à la hauteur de ce que nous attendons d’elle.

Déjà, nous avons eu l’occasion de relater dans un de nos articles récents intitulé "Affichage sauvage", combien notre maire était peu coopératif en donnant instruction à ses services techniques de faire la « chasse » à l’affichage et au déploiement de banderoles par le collectif du pays de Meaux et l’association M.A.R.N.E.

Pourtant, au sein du conseil municipal de Villenoy, la majorité municipale avait fini par rejoindre les groupes d’opposition et donner un avis défavorable au projet Terzéo.

Mais à l’évidence, pour le maire, cela n’implique pas de s’engager plus que ça, et le fait d’entraver l’expression des associations agissantes ne l’émeut pas une seconde, peut-être même qu’il en est fier …

Nouvelle preuve de son « soutien » inconditionnel ? Comme son collègue d’Isles-les-Villenoy, il a reçu ce courrier de la Préfecture. Mais à l’inverse de lui, il n’en a fait aucune information. A Isles-les-Villenoy, ce courrier reçu en mairie le 22 décembre a été aussitôt porté à la connaissance de l’association M.A.R.N.E., à Villenoy, le maire dort encore et ne s’intéresse qu’aux préparatifs du réveillon !

Il est vrai qu’il est englué dans des problèmes de cohésion de son groupe municipal, qu’il a provoqués de toute pièce et en connaissance de cause en retirant la délégation à deux de ses adjoints. Un point qui, à ses yeux, devait avoir un autre caractère d’urgence que la « banale » affaire de déchets dangereux prévus sur le territoire de notre commune …..
Comments