Actualités‎ > ‎

Vous nous écrivez

publié le 3 mars 2015 à 22:09 par Villenoy Avenir
A la suite de notre newsletter du mois de février et à notre éditorial développant la situation de notre commune (pour ceux qui n’en seraient pas destinataires, il suffit de nous en demander l’envoi), il nous est adressé le message suivant :

 « Le déficit de la commune ne cache-t-il pas le coût des rythmes scolaires (860 000 € à Meaux) et la baisse des dotations de l’Etat ?

La révision de la répartition des ressources de la CAPM après le départ de la sucrerie risque de voir les ressources de la commune baisser, malgré l’arrivée de C &A.

Où est la vérité ? La municipalité ne joue vraiment pas la transparence ni la sincérité dans ce domaine. C’est flou, et comme dirait ma grand’mère « quand c’est flou, y’a un loup ».

Sachez qu’à nos demandes d’information auprès de la Mairie, nous non plus n’avons aucune réponse quant au coût supplémentaire occasionné par la réforme des rythmes scolaires. Mais, n’en doutons pas, il sera surévalué par la majorité actuelle pour minorer éventuellement d’autres engagements (nouvelles embauches ....).

Pour la baisse de la participation de l’Etat, à l’heure actuelle, les communes ne savent toujours pas de quelle ampleur elle sera et donc quel sera l’impact sur leurs comptes.

Quant à la répartition des ressources de la CAPM, celle-ci avait été prévue et anticipée, d’où la création de la zone d’activités, de la SPL et la libération des terrains à la CAPM (C&A et autres). Ceci dans le but de combler, voire augmenter lesdites ressources.

Mais, quand on constate un retard de 2 ans dans la mise en place des centres d’intérêt de la CAPM ainsi qu’un retard évident dans la clôture du programme de la zone d’activités, le risque d’un manque de ressources peut se poser .... Pourvu que les résultats attendus de la SPL (programme Villanova) soient au rendez-vous pour permettre d’attendre ....

Un petit retour en arrière sur les années passées : la mise en place de l’intercommunalité alors que sur Villenoy on enregistrait la fermeture successive du site de la sucrerie et de l’Union commerciale a, sans aucune contestation possible, été un amortisseur pour notre commune. 

Sans cela, elle aurait supporté seule la répercussion de la perte des recettes générées par ces secteurs d’activité.

Nos publications sont certes destinées à vous informer et à vous faire part de nos positions et de nos actions, mais elles ont aussi et surtout pour objectif d’instaurer le dialogue entre nous et les Villenoyens, d’avance merci pour vos retours !
Comments