Newsletter‎ > ‎

Villenoy, en marche vers son avenir : Newsletter n°10

publié le 22 déc. 2016 à 06:56 par Villenoy Avenir
   
  
  
  
   
 
Chères lectrices, chers lecteurs, 

Un sacré coup de tonnerre a retenti cet automne au-dessus de nos têtes avec la découverte d’un projet de décharge de produits dangereux sur les territoires des communes d’Iles-les-Villenoy et Villenoy. 

Un projet, selon le maire, tout à fait identique à celui porté par la municipalité précédente, que nous avons soutenu car il conduisait au recyclage de terres inertes et à la rétrocession des terrains à la commune de Villenoy au fur et à mesure de leur recyclage. 

Disons-le haut et fort, le nouveau projet Terzéo n’a rien de commun avec le précédent : il s’agit aujourd’hui d’installer un site de déchets toxiques, dont ¼, les plus dangereux, resteraient stockés sur notre sol, soit au bout des 30 ans d’exploitation, la bagatelle de plus d’un million de tonnes enfouies. 

Dès réception des premières informations et après en avoir fait l’analyse, nous avons, sans la moindre hésitation, pris fait et cause contre ce projet. Parce qu’il a trait à des déchets dangereux, en site urbain à moins de 450 mètres des premières habitations et que cela pose des questions de santé publique. A cet égard, les adjectifs relevés dans le dossier, tels que « acceptable », « raisonnable » loin de nous rassurer, au contraire, n’en avivent que davantage toutes nos craintes. 

De suite, avec l’autre groupe d’opposition ainsi qu’un élu de liste majoritaire opposé à la décharge, nous avons constitué un collectif citoyen, le « Collectif des Villenoyens en colère », conscients que l’importance du sujet devait nous conduire à nous regrouper. Vous trouverez ci-après le site que le collectif a ouvert, sur lequel vous pourrez, si ce n’est déjà fait, signer la pétition mise en ligne : http://nonauxdechetsavillenoy.com/ 

Ce projet impactant plus largement le pays de Meaux et au-delà (15 communes concernées du pays de Meaux mais aussi du pays créçois), un collectif élargi s’est créé dans la foulée, auquel le comité de Villenoy est évidemment partie prenante. 

Les deux collectifs se coordonnent et sont très actifs. Des actions communes ont été menées sur :
  • Villenoy le samedi 26 novembre devant la mairie,
  • sur Meaux le vendredi 2 décembre à la mairie de Meaux où se tenait le conseil communautaire de la CAPM,
  • le samedi 10 décembre à Villenoy de nouveau, où en cortège, les manifestants se sont rendus de la mairie au calvaire, lieu où doivent se faire les permanences Terzéo, très symbolique de l’avenir qu’on nous réserverait si nous ne prenions pas en mains notre destinée.
Les analyses argumentées développées par les collectifs, les actions menées, la forte mobilisation de la population (à chaque fois 250 à 300 personnes) ont contribué sans aucun doute à obtenir les premiers résultats suivants :
  • Le mur du silence qui confinait ce dossier dans des sphères très restreintes, a été brisé,
  • Les médias locaux couvrent nos évènements, interview par une radio locale, reportage sur France 3,
  • Les politiques, absents du débat, sentant monter l’opposition et la colère de la population, ont fini par s’en emparer,
  • Une prolongation de l’enquête publique, demandée par les deux collectifs, a été acceptée par le commissaire-enquêteur, la reculant du 16 décembre au 14 janvier, et un débat public sous l’égide la CAPM, avec la présence de Terzéo, aura lieu le samedi 7 janvier à Villenoy
  • Quatre communes, dont les délibérations ont déjà eu lieu, ont voté contre à l’unanimité toutes tendances confondues, hormis une abstention ou l’autre, savoir Quincy-Voisins, Chauconin-Neufmontiers, Esbly, Mareuil-es-Meaux. Le comble serait que les municipalités d’Isles-les-Villenoy, les plus exposées avec Mareuil, donnent un avis favorable, hypothèse à ce jour qu’on ne peut écarter.
Malgré ces avancées non négligeables, le succès n’est à ce jour aucunement garanti. Passées les fêtes de fin d’année, le combat, comme les actions pour populariser encore davantage notre mouvement, devront se poursuivre afin de gagner à notre cause de plus en plus de personnes. Pour ce faire, l’information se devra d’être soutenue avec un double objectif, une prise de conscience grandissante, et l’abandon du projet Terzéo. 

En cette période de fortes turbulences locales, il serait cependant inconcevable pour cette dernière newsletter de ne pas respecter une tradition ancestrale à cette époque de l’année... Aussi, le groupe « Villenoy en marche vers son avenir » vous souhaite-t-il à vous, à vos familles et à vos proches, de très bonnes fêtes de Noël et nous vous présentons tous nos meilleurs vœux pour 2017 et, entre autre, pleine et entière réussite dans le combat engagé. 

Enfin, nous ne saurions terminer ce contact sans vous informer qu’au cours d’une Assemblée générale qui s’est tenue le 25 novembre dernier, la composition du bureau a été remaniée. 

Julio Beu, pour des raisons familiales passe la main, tout en restant dans l’association et tout en conservant son mandat d’élu municipal d’opposition. Quant à notre secrétaire, Sabine Trouillet, quittant Villenoy, le poste était alors à pourvoir. 

Dès lors, notre nouveau bureau est ainsi constitué :
  • Président : Patrick Kronenbitter,
  • Vice-Président : Emmanuel Hude,
  • Trésorière : Agnès Fournier,
  • Secrétaire : Gérard Rundstadler.


Le Bureau du Groupe Villenoy En Marche Vers Son Avenir 

L'équipe de Villenoy, en marche vers son avenir (22/12/2016)

 
 NOUS RESTONS A VOS CÔTÉS. 
Adhérez à notre association pour nous aider à défendre les intérêts des Villenoyens 
Ne plus recevoir ce mail - 
http://www.villenoy2020.fr
 
   
  
Comments