Actualités‎ > ‎

Des Vœux larmoyants !

publié le 22 janv. 2018 à 22:21 par Villenoy Avenir
Comme il est de coutume, le deuxième vendredi de janvier est la présentation des vœux du premier magistrat de notre commune à la population, aux corps constitués, aux Elus des communes voisines. 

Ainsi, ce vendredi 12 janvier 2018, nous nous sommes rendus en compagnie de nos élus constituant l’opposition à la salle des fêtes où nous avons eu le plaisir de retrouver le maire-honoraire Roger PAOLETTI en compagnie de son épouse, lesquels, de passage dans la capitale, avaient souhaité nous rendre une petite visite. 

Qu‘avons retenu de cette soirée ? En toute honnêteté pas de quoi s’en réjouir d’autant que le discours de monsieur le maire n’avait pas eu de quoi nous enflammer. Ce fut insipide,  ennuyeux. Fort heureusement, nous avons eu le privilège de lui découvrir un réel talent de batteur. Non pas celui qui bat le grain, les métaux, mais bien celui qui se tient derrière une batterie dans un orchestre ;  deux guitaristes l’accompagnaient. Un peu de musique dit-on adoucit les mœurs, à défaut  un peu de gaîté avant le plat de résistance ne fut pas un luxe en cette soirée « conviviale ».

Nous savions que nous n’allions pas aux Folies Bergères, mais de là à nous retrouver devant une scène où avaient pris place 13 élus (sur 27), à la mine déconfite, nous aurions pu nous croire devant une vitrine de chez Roc-Eclerc. Ne manquaient plus que les couronnes….  Il est vrai qu’ils s’apprêtent à célébrer l’exclusion de leur rang de deux adjoints dans les toutes prochaines semaines,  on pouvait  comprendre cette « joie » qui les habitait …..

Plus sérieusement.

Nous avons eu en ouverture, un long mais très long exposé sur site internet de la mairie,  qui vient d’être opérationnel et qui, il est vrai, a plutôt de l’allure. Tout fut détaillé, en long en large et en travers. Nous étions habitués depuis bien longtemps déjà à ne plus avoir les comptes-rendus des Conseils Municipaux, ça va nous changer ! Saluons alors cette avancée, elle  risque de nous coûter « bonbon » selon nos sources…..

Que devrons nous retenir de l’exercice 2017 ? Nous n’allons pas trop nous y attarder car le bilan à nos yeux nous semble bien maigre. Nous retiendrons cependant :
  • l’informatique portée à son plus haut niveau dans nos établissements scolaires qui leur était apparue comme la priorité des priorités. 
  • Les travaux de 1871 réalisés en partie grâce au report d’une subvention allouée jusque là à la réalisation du musée de la sucrerie, projet abandonné. 
  • La belle réhabilitation de l’ancienne salle du conseil (un grand merci à nos agents communaux) et de ses abords.
  • La restructuration du parking de la poste
Nos félicitations à l’adjointe qui a conduit les négociations pour que des commerçants  consentent  à relancer le marché du mercredi. 
Reconnaissons  à l’adjoint au maire en charge des festivités son investissement  depuis sa prise de fonction

Bref, nous pensons avoir fait le tour du sujet.

Quoi d’autre en dehors des lamentations rituelles ? On n’a pas de trésorerie, c’est la faute de l’Etat, de Pierre, de Paul, mais que c’est déprimant !! De plus sur un ton monocorde à vous porter au suicide. 

Et pour ces 12 mois à venir que  va nous concocter cette équipe  de déprimés ? Un virage à 180 degrés semble avoir émergé dans les esprits avec le programme ambitieux du futur groupe scolaire dont la réalisation s’étalera sur 9 ans ce qui nous vaut un bel encart dans l’hebdomadaire de « La Marne ». 

Reste à trouver les subventions. Le chef accompagné de son ministre des finances sont à sillonner les couloirs des ministères, de la région, du Conseil Départemental pour y décrocher les fonds nécessaires, le contraire nous aurait paru incompréhensible.  Pas de quoi s’en extasier outre mesure.

Au volet des futures réalisations, nous puisons dans nos mémoires que nos détracteurs ne manqueront pas de nous considérer comme de pauvres séniles :
  • Des   travaux de voirie pourraient être conduits rue Bouchard et aux Patios. 
  • Une nouvelle signalétique (200 000 Euros) Panneaux plus modernes et plus adaptés selon les propos tenus par le maire. Pourquoi les existants étaient-ils aussi dégradés que cela ? 
  • Une étude de vidéo-surveillance. Finalement l’idée ferait son chemin mais à quand sa réalisation ? Voilà l’une des priorités !
Puis 2018 sera la consécration du  théâtre scolaire qui fêtera ses 10 ans, théâtre qui tient tant à cœur à notre chef de file. 

Pour le dossier TERZEO, nous avons cru défaillir. Bien que son intervention fut brève même très brève, n’avons-nous pas été surpris d’entendre qu’il fut l’un des opposants (plutôt frileux à notre humble avis) contre le projet et mis l’accent sur le fait que le conseil municipal l’avait rejeté à l’unanimité (sic !!).

Pour notre part, nous avons trouvé le maire plus prompt à faire enlever affiches et banderoles contre Terzéo qu’à brandir son panache blanc d’opposant, mais bien sûr nous devons avoir mauvais esprit ...

Affaire à suivre en tous les cas, la période d’étude ayant été prorogée de 6 mois. Comme au 1er jour, nous sommes, avec le collectif villenoyen, avec le collectif du pays de Meaux et avec une large partie de la population, bien déterminés à obtenir que ce projet n’obtienne pas l’autorisation d’exploitation. 

Dans l’assemblée, pas d’enseignant, pas de maire des communes voisines en dehors de Monsieur Le Maire de Chauconin-Neufmontier et d’une adjointe de Trilport, pas de commerçants. De quoi nous laisser sur une mauvaise impression. 

Allez, ne sombrons pas dans la détresse, 2020 n’est plus très éloigné...
Comments