Actualités‎ > ‎

MAUVAISE FOI ou PIRE ENCORE ?

publié le 3 janv. 2017 à 22:06 par Villenoy Avenir
Dans la retranscription de la séance du conseil départemental du 15 décembre 2016, on peut lire que Jean-François Parigi a pris la défense de notre bon maire, qui aurait été agressé sur le projet Terzéo, alors qu’il ne fait qu’hériter du projet de son prédécesseur (sic).

Une ligne de conduite dans la lignée de celle que ne cesse de marteler Michel Venries : « c’est pas moi, c’est lui ». Comme s’il n’était pas alors son 1er adjoint et le 1er au parfum des dossiers de la municipalité, quelle amnésie ! Et surtout comme si le projet Terzéo actuel était le même que celui que portait la municipalité précédente.

N’en déplaise à notre « bon » maire, les projets sont radicalement différents. Celui que portait Roger Paoletti concernait le recyclage de terres inertes, avec rétrocession des terrains à la commune au fur et à mesure des recyclages, celui que défend Michel Venries concerne des déchets dangereux, des déchets toxiques, avec constitution sur le territoire de Villenoy d’un sarcophage de produits pollués non recyclés, de plus d’un million de tonnes au terme de 30 ans d’exploitation !

Sauf à vouloir se voiler la face, ce n’est pas la même musique ! Et il faut une sacrée dose de mauvaise foi pour essayer de le faire croire ! Sans doute au nom du principe qu’il restera bien quelque chose de ce qui a été dit …..

« Simple » mauvaise foi, ou pire encore, incapacité même à faire le distinguo entre terres inertes et déchets dangereux ? Nous laissons à chacun d’avoir son avis sur la question …..

Faudrait quand même pas nous faire prendre des vessies pour des lanternes, et nous assimiler, comme c’est marqué dans le dossier Terzéo, comme les « demeurés » et les « neuneus » de l’Ile de France …..

En tous les cas, dans le camp d’en face, on ne lésine pas sur les moyens et on n’hésite pas à utiliser l’artillerie lourde pour faire passer la « pilule » : comme on l’a vu, arguments fallacieux, soutien indéfectible de l’allié de circonstance à la mairie de Meaux, puisque après Jean-François Copé, c’est Jean-François Parigi qui est monté au créneau, tous deux pour apporter leur soutien plein et entier au maire de Villenoy !

La couleur est annoncée pour la réunion publique du 7 janvier à la salle des fêtes de Villenoy, qui sera présidée, ô aubaine, par M. Copé himself !

Si vous voulez faire entendre votre voix, si vous ne voulez pas de ce projet dé décharge de déchets dangereux sur notre commune, venez nombreux le dire à cette réunion que les collectifs du pays de Meaux et de Villenoy ont réussi à arracher au commissaire-enquêteur.

Et n’oubliez pas d’inscrire vos observations sur le registre que celui-ci tient à la disposition du public, dernières permanences en marie de Villenoy, mercredi 11 janvier de 14 H 30 à 17 H 30 et samedi 14 janvier de 9 H 00 à 12 H 00.

NON au PROJET TERZEO de DECHETS DANGEREUX !

Comments