Actualités‎ > ‎

Lettre du Maire: une première !

publié le 30 nov. 2016 à 02:30 par Villenoy Avenir
Le maire s’est fendu d’un 4 pages recto-verso pour sa lettre datée de décembre : une première !

Il n’échappera à personne qu’une telle publication, aussi volumineuse, distribuée, comme par hasard, en toute hâte juste avant le rassemblement du « Collectif des Villenoyens en Colère » avait pour objectif de saborder ce rassemblement de citoyens hostiles à l’implantation de la plate-forme de Terzeo qu’il considère, lui, comme digne d’intérêt.

Raté. L’effet tant escompté ne s’est pas produit ! En guise de soutien nous avons vu émerger un mouvement de protestation sans précédent sur la commune, il n’en fallait pas tant pour remonter les pendules. Son soutien inconditionnel  ne fait que démontrer  son désarroi et son incapacité à déjouer les pièges savamment posés par les porteurs du projet.

Inutile de dire qu’il s’est fait copieusement conspué par les quelques 250 à 300 personnes présentes sur le parvis de la mairie. N’a-t-il pas soutenu qu’il s’agit d’un bon projet, sans risques, ayant obtenu tous les agréments y compris des services sanitaires ?

Considérer que les affirmations avancées par Terzeo  ne sont pas contestables  et que  le reste ne serait que « rumeurs, supputations et contre-vérités » est consternant. De même, que devons-nous penser quand dans son allocution, nous avons été catalogués de piètres interlocuteurs, publiant des propos diffamatoires et de surcroît menteurs ?….

Nous ne pouvons qu’en conclure que ce manque de discernement le conduit à avaler   tout ce qui lui est présenté, comme s’il s’agissait de parole d’Evangile. S’autorise-t-il seulement à réfléchir ?

S’il avait pris la peine de lire attentivement les documents communiqués, il aurait par exemple, pu constater que les services sanitaires donnaient leur accord sous réserve d’aménagements. Lesquels ? On ne le sait pas, pas un mot sur ces demandes, et encore moins sur les réponses apportées.

Ceci n’est qu’un exemple parmi d’autres. Contrairement à ce que le Maire ose avancer, il ne s’agit plus du tout du projet  porté par la municipalité précédente et que nous avions effectivement soutenu. Il s’agissait de terres inertes, non dangereuses, les terrains auraient été rétrocédés à la commune au fur et à mesure de leur recyclage.

Il ne peut l’ignorer puisqu’au cours de son mandat précédent, alors 1er adjoint, lui et certains de ses collaborateurs et adjoints d’aujourd’hui ont participé aux premières réunions avec la société Clamens.

Le nouveau projet, il ne s’en cache pas, porte sur le traitement de produits toxiques, de produits dangereux. La dépollution du sarcophage laissé par la sucrerie, lourdement pollué, ayant perdu au fil du temps sa couche protectrice, ne sera pas prise en compte par le groupe Clamens/Terzeo. Qui va s’en charger ?  Mystère et boulle de gomme !

Puis viendront s’ajouter les résidus, après traitement des 200 000 tonnes de terres annuelles, soit 1/4 de la masse globale, appelés à être stockés dans un second sarcophage constituant une « nouvelle réserve » toxique et polluante d’une capacité au final de plus d’un million de tonnes ! Rien que ça !

Cela dans l’opacité la plus totale, aucune information de la mairie aux habitants de la commune en amont. Quel contraste avec la façon de faire lors du mandat précédent. Roger Paoletti avait fait un groupe de travail citoyen, y invitant des habitants sans mandat, notamment choisis en raison de leurs compétences et de leur savoir en matière d’environnement acquis dans leur domaine professionnel.

Alors, Monsieur le maire, nous vous le disons : errare humanum est, perseverare diabolicum ! Il est encore temps de vous ressaisir à l’instar d’élus de votre groupe engagés dans le collectif des Villenoyens en colère, et d’autres qui ne sont pas en phase avec position.

Ne soyez pas sourd, écoutez les Villenoyens qui n’en veulent pas, ne soyez pas aveugle, regardez les yeux grand ouverts la réalité du projet et tous les dangers qu’il recèle. Bref, soyez avec les Villenoyens et non contre eux !

Avec le Collectif des Villenoyens en colère dans lequel nous nous inscrivons pleinement et prenons toute notre place, comme avec le collectif citoyen regroupant plus largement l’ensemble du pays de Meaux, nous disons :

NON aux PRODUITS DANGEREUX sur VILLENOY !

Si vous ne l’avez pas encore fait, signez la pétition mise en ligne par le Collectif des Villenoyens en colère, popularisez notre lutte autour de vous et faîtes signer massivement cette pétition, répondez aux appels à l’action qui sont lancés par les deux collectifs, à savoir pour l’immédiat :

·         Rassemblement du vendredi 2 décembre à 18 H 00 devant la mairie de Meaux où se tiendra le conseil au cours duquel la CAPM devra délibérer sur le projet Terzéo,

·         Participation, selon vos disponibilités, aux permanences que tiendra Terzéo  au calvaire (ça ne s’invente pas ! Le lieu choisi est symptomatique de l’avenir qu’on nous promet !) pour y apporter la contradiction. Les mercredis 30 novembre et 14 décembre de 14 H 00 à 19 H 00, et le samedi 10 décembre de 9 H 00 à 14 H 00. Un planning a été mis en ligne sur le site. Merci à ceux qui le peuvent de bien vouloir s’y inscrire.

·         Demande à chacun d’entre nous de se faire connaître sur le registre ouvert auprès du commissaire-enquêteur désigné dans le cadre de l’enquête publique. En faisant mention de votre opposition à ce projet, argumentée par des observations à formuler. Pour vous aider, vous trouverez sur le site du collectif des Villenoyens en colère celles qu’il a déposées ce samedi 26 novembre. Attention, les 2 dernières permanences en mairie du commissaire-enquêteur sont les mercredi 7 décembre de 16 h 00 à 19 H 00 et vendredi 16 décembre, de 9 H 00 à 12 H 00. Nous pouvons nous charger de les déposer pour votre compte. Dans ce cas,  faites une lettre sur laquelle vous aurez transcrit vos observations, sans omettre de la signer et d’indiquer vos coordonnées, et remettez-la nous. Nous déposerons alors collectivement les courriers qui nous auront été confiés.   

Ci-joint le site du collectif des Villenoyens en colère, sur lequel vous trouverez la pétition mise en ligne et l’ensemble des rubriques utiles : http://nonauxdechetsavillenoy.com/
Comments