Actualités‎ > ‎

NOUVELLE COLLECTE des ENCOMBRANTS

publié le 1 mai 2018 à 22:32 par Villenoy Avenir

Avec la diffusion de « Villenoy, Notre ville », vous avez trouvé le formulaire qu’il nous est demandé de remplir dans le cadre des nouvelles modalités de ramassage des encombrants. Le moins qu’on puisse dire, pas simple désormais de se débarrasser de ses ordures extra-
ménagères. On voudrait favoriser la prolifération des décharges sauvages, qu’on ne s’y prendrait pas différemment !

Un habitant de la commune nous autorise à publier sur notre site la lettre qu’il a adressée à la mairie. Elle résume parfaitement toutes les interrogations suscitées par ce coup de « génie » venu à l’esprit d’on ne sait qui. Vous la trouverez in extenso ci-dessous :

“Je vous écris à propos de la nouvelle procédure de collecte des encombrants. A mes yeux, une nouvelle mesure doit être synonyme de progrès. Je n’en vois aucun, bien au contraire. Je ne vois qu’une procédure fastidieuse, compliquée, chronophage et injuste. Je ne suis pas surpris outre-mesure, certes, mais, cette fois, on ne frôle plus le ridicule, on le dépasse allègrement.

Là, où, auparavant, quelques dates étaient clairement définies à l’avance pour collecter les encombrants, les administrés se retrouvent désormais avec des formulaires à remplir. Il faut prendre connaissance des semaines paires, prendre son numéro de carte Smitom,
aller sur votre site, trouver le formulaire, l’imprimer (un peu plus de papier et d’encre gaspillés, aux frais de l’administré), le remplir, le renvoyer, attendre fébrilement de savoir si nous faisons partie des heureux élus pour le prochain ramassage, se réveiller aux aurores pour placer les encombrants devant chez nous, et comble du comble, avoir prévenu notre employeur qu’on prendrait une journée de repos pour assister à la collecte d’un lecteur de DVD ou d’un vieux meuble. A ce propos, mon épouse et moi travaillons le mercredi, tout comme la majorité des Villenoyens. Nous devrions donc sacrifier une journée de repos ? Et ne me répondez pas qu’une personne peut nous représenter, je ne vais pas demander à une connaissance de se lever tôt et de passer une demi-journée devant chez moi à patienter ! Soyons sérieux !

Le terme injuste peut également s’appliquer à cette procédure. Je pense par exemple aux personnes âgées, qui n’ont que faire de la carte Smitom, qui ne maîtrise pas l’outil informatique, ou qui ne possède pas d’ordinateur et /ou internet. Pour eux, il faudra se rendre à la mairie ou demander à un tiers d’effectuer les démarches. Là encore, pour le progrès et la simplification, on repassera.

Pour résumer, cette mesure irréfléchie, à l’encontre du bons sens, collerait parfaitement avec l’expression « marcher sur la tête ». C’est une usine à gaz que vous nous proposez, pas un progrès. La sagesse est de réfléchir avant d’agir, et non l’inverse. Le brillant cerveau à l’origine de cette procédure doit en manquer cruellement. Après « l’affaire » de la carte Smitom exigée pour les sacs de déchets verts (puis, étrangement, seulement « recommandée » quelques jours plus tard), nous voici donc à nouveau mis à contribution pour gérer les éclairs de génie de vos grands penseurs. (Ne vous méprenez pas, ceci est une antiphrase).

Plus sérieusement, le résultat, je le crains, sera une recrudescence des dépôts sauvages. Ce qui constituerait une honte à l’heure où une prise de conscience écologique est vitale. J’en viens à mes questions, si tant est que vous répondiez aux mails : cette mesure est-elle ordonnée par la CAPM ? Allez-vous, coûte que coûte, maintenir cette procédure ubuesque ? Peut-on espérer que vous reveniez sur cette décision ? La présence de l’administré lors de la collecte pourrait-elle être facultative ?"

Nous attendons, avec un certain intérêt pour ne pas dire un intérêt certain, les réponses qui seront données (ou pas) à ce Villenoyen en qui plus d’un d’entre nous se retrouve à coup sûr !
Comments