Actualités‎ > ‎

LA PAROLE MUSELEE

publié le 12 déc. 2017 à 12:39 par Villenoy Avenir

Quand le despotisme l’emporte sur la liberté de parole …..

Quel n’a pas été notre étonnement en parcourant nos boîtes de messagerie en cette matinée du 8 décembre de découvrir  un communiqué du Maire de la commune par lequel il nous faisait part de sa décision de retirer à deux de ses adjoints leur délégation.

Les motifs évoqués ne peuvent que nous laisser pantois.  Mais que leur reproche- t- on pour en arriver à leur destitution?   Ont-ils commis un délit d’initié ou tout autre fait condamnable ? Mais pas du tout mon bon monsieur, ma brave dame rien de tout cela, ils sont coupables de n’avoir pas suivi  l’ordre donné par le chef lors du dernier conseil municipal de novembre  et de n’avoir pas voté comme un seul homme une simple délibération. Oui vous avez bien lu ! Les ordres sont les ordres et qui ose les enfreindre encours l’échafaud.

Il faut vous dire monsieur qu’au sein du groupe de la majorité on ne parle pas monsieur, non monsieur, on ne parle pas, on ferme sa gueule. Voici un bel exemple de démocratie. Fort heureusement, nous autres élus d’’opposition bénéficions d’une liberté d’expression qu’aucun gourou ne pourra museler.     

Nous ne pouvons que déplorer la manière dont le premier magistrat a agi envers nos deux collègues c’est tout simplement déplorable et affligeant. Nous n’en dirons pas plus à chacun d’entre vous d’en tirer votre propre analyse.

En tout état de cause, dans cet enclos le berger vient de signer un pacte avec le loup.

Les Elus d'Opposition Associés.

Comments