Actualités‎ > ‎

Vous n'allez pas le croire !

publié le 27 oct. 2016 à 22:07 par Villenoy Avenir

La mairie, en la personne de son maire, Michel Venries, et de l’adjointe chargée de l’éducation et du temps libre, Myriam Zarjevski, ont convié les parents à une réunion d’information sur les activités périscolaires le 18 octobre dernier.

Vous n’allez pas le croire, mais le maire n’a fait qu’un petit tour, juste pour dire qu’il avait une autre réunion et préciser en outre aux parents interloqués qu’il ne s’agissait pas d’une séance de « revendications ». Puis pirouette, cacahuète, il s’en est allé !

Bref, il s’est exonéré de son « invitation » !

On voudrait croire qu’il ait pu avoir un contretemps de dernière minute et que, la mort dans l’âme, il ait dû renoncer à cette invite. Mais quand on sait que la commission scolaire n’avait été ni consultée, ni invitée, on ne peut s’empêcher de penser qu’il n’y a pas que ça, que la désinvolture, l’irrespect ne sont pas totalement étrangers à ce nouveau coup « d’éclat » de notre maire.

En tous les cas, c’est à l’évidence la conclusion à laquelle sont arrivés les parents, si l’on en juge aux annotations que l’un d’eux a apposées sur l’affiche annonçant la réunion, rayant le nom du maire remplacé par un « Absent ! «  avec un point d’exclamation révélateur !

Nous la reproduisons ci-dessous, elle en dit plus long que tous les grands discours !


Qu’il est loin le temps de la campagne électorale et du slogan de la liste Venries « priorité à l’enfance ». La priorité passe et commence par le respect des institutions, ignorées dans le cas présent comme dans bien d’autres, et par celui, bien sûr des parents et des enfants que l’on entend servir des meilleures attentions. En l’espèce, la présence du maire nous semble bien être la moindre des marques de respect.

Dommage, car nous étions prêts à lui décerner, à lui et à son équipe, un bon point pour avoir su tenir compte des remarques et des observations qui avaient été faîtes sur la nouvelle organisation des activités périscolaires, ce qui n’a pas toujours été le cas !

Comments