Actualités‎ > ‎

LES MAUVAIS COUPS DE L’ETE !

publié le 4 août 2017 à 04:49 par Villenoy Avenir
Notre newsletter du mois de juillet (1), actualité oblige, était en grande partie consacrée aux changements politiques survenus avant l’été.

Nous y disions notamment que le changement pour le changement n’était pas un gage de réussite en soi, et que l’avenir nous dirait ce qu’il en est. Nous ne pensions être si rapidement en situation d’être dans le vrai : coup sur coup deux décisions du nouveau gouvernement viennent de nous le rappeler.

En réduisant l’APL de 5 €/mois à compter du mois d’octobre, et en maintenant la rémunération du livret A à 0,75 %, alors que les règles d’indexation auraient permis de la passer à 1 %, ce sont à deux symboles de la population la moins aisée que nos nouveaux gouvernants s’en sont pris. 

Des symboles auxquels le précédent gouvernement, rendons-lui cette grâce, ne s’était pas attaqué. Au contraire, il avait d’ailleurs à plusieurs reprises maintenu inchangée la rémunération du livret A alors que le mécanisme d’indexation aurait dû conduire à la baisse du taux.

Les Français peuvent très bien entendre le langage consistant à vouloir freiner les dépenses de l’Etat si les recettes ne suivent pas, ils l’ont prouvé par leurs votes de raison. Mais ils sont attachés à le « made in France » qui veut que l’on préserve les citoyens les moins bien lotis, gage aussi d’une cohésion sociale que ne permet plus un système où prime la rentabilité à outrance et l’individualisation forcenée, souvent miroir aux alouettes si on réfléchit à tous les dégâts collatéraux qu’elles engendrent.

Décidément, les pouvoirs passent, mais les pratiques ont la peau dure : l’été reste le moment privilégié de tous les mauvais coups !

Pas étonnant que les derniers sondages donnent une baisse de popularité de 10 et 8 points de notre Président et de son Premier Ministre. Les commentateurs l’attribuent à un « excès » de médiatisation des deux hommes qui se marchent sur les pieds pour trouver leurs marques.

A notre avis, les Français n’en ont rien à faire de cette course à l’échalote pour savoir qui fait quoi, mais à coup sûr, les prochains sondages leur feront comprendre tout le « bien » que les Français pensent de leurs choix budgétaires récents.


(1)   Si vous n’être pas abonné à notre newsletter, vous pouvez vous inscrire à cette revue apériodique simplement en nous le demandant par le biais du coupon contact joint à chacun de nos articles mis en ligne sur notre site www.villenoy2020.fr). N’hésitez pas non plus à nous demander la dernière lettre distribuée et plus si affinité …..

Comments